Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : Nikolaï Bokariov

Nikolaï Bokariov 26 Mar 2018 19:31 #1

  • Drymil
  • Portrait de Drymil
  • Hors Ligne
  • Rescapé
  • Messages : 2
  • Karma: 0
Nom : Bokariov
Prénom : Nikolaï
Surnom : Aucun, mon prénom me suffi.
Âge : 33 ans
Pays d'origine : Kazakhstan

Apparence physique : 1m84, carrure sportive, cheveux bruns, yeux marron.
Caractère : Un caractère assez trempé, forgé par le travail et le climat du pays.
Ancienne profession : Ingénieur pétrolier
Compétence particulière : Expert en marchandage et négociation.

- Mon passé -

Ah le passé... C'est drôle car, avant toute cette histoire, tout le monde se foutait du passé des gens. Il aura fallut une épidémie capable de remettre les morts sur pattes pour que les humains commencent à s'intéresser aux autres. Parce que oui, en cas d'apocalypse zombie, il devient très important de savoir d'où viennent les gens qui croisent votre route. Cela permet de tirer un portrait bref de la personne rencontrée, et vous permet de savoir rapidement si il serait intéressant de s'allier à celle-ci ou au contraire, de l'abattre de sang-froid. Pour m'éviter une fin prématurée, je vais vous raconter un peu d'où je viens...
J'habitait les campagnes d'Atyrau avant d'arriver dans ce trou. Une des grandes villes de mon pays, sur les côtes de la Mer Caspienne. Mon père étant décédé avant ma naissance, j'ai vécu avec ma mère et mon grand père, veuf lui aussi. Il m'a initié à la pêche, à la chasse, et m'a transmis quelques bases en mécanique. Malgré mon cadre familial peu encourageant, je poursuit mes études à l'école de Dossor, un centre d'apprentissage spécialisé dans l'industrie pétrolière, chargé de former les meilleurs ingénieurs du domaine. On y étudie l'économie, les mathématiques, mais également le russe et le l'anglais. Six années passent et me voilà ingénieur. Peu de temps après, on m'engage sur Kashagan, un gisement de pétrole tout juste découvert qui promet à notre pays un bond sans précédent dans cette industrie. Au final, des travaux dantesques pour lesquels il a fallu construire une flottille de barges, de brise-glaces, et déplacer des dizaines de millions de tonnes de roches et de sable. Comme de surcroît la mer Caspienne est une mer fermée, le transport de matériel pétrolier construit aux Pays-Bas, en Scandinavie ou encore au Japon devait presque systématiquement passer par la Volga, elle aussi gelée pendant des mois. Un véritable enfer logistique et financier, d'après nos dirigeants. Les mois défilent, et les problèmes de Kashagan sont loin d'aller en s'arrangeant. C'est alors le début des licenciements, et la porte ouverte sur une crise inévitable.
Le gisement est déserté, laissant derrière lui un immense chantier abandonné, ayant déjà coûté quelques milliards au pays.
C'est 8 mois plus tard que mon grand-père s'en est allé, lui et ses souvenirs. J'ai même toujours cru qu'il était partis avec une partie de mon âme. Depuis ce jour là, plus aucune larme n'a coulée sur ma joue. Plus jamais je n'ai tremblé, si dans le froid, ni dans la peur.
Quelques moi plus tard, le sort s'est acharné et m'a pris ma mère. J'ai alors compris que l'amour et l'attachement serait mes pires ennemis dans ce monde. J'ai décidé de tout quitter, et de partir loin de chez moi pour me retrouver avec moi-même. Ayant besoin d'argent et d'un cadre de vie, je décide de rejoindre la CPKF, une compagnie chargée d'expatrier des ingénieurs sur des chantiers industriels de grande ampleur. On m'envoyer alors sur ma première mission, et j'atterrissais trois heures plus tard au NWAF, aéroport international de Chernarus.
- Je découvre la pandémie -

Il est tout juste 19h lorsque j'arrive sur le chantier de Novodmitrovsk. Le soleil à bientôt disparu, et laisse place à une nuit fraîche, transformant la chaleur des forêts en un brouillard épais et menaçant. Après un léger tour du propriétaire, la sécurité ouvre le grand portail pour y laisser rentrer deux camions blindés, visiblement remplis de troupes armées. Aujourd'hui, je me rend compte que c'est à ce moment précis que mon cerveau à compris ce qu'il se passait. Le silence régnait alors, comme si le vent avait tourné. Les camions se décharges de deux escadrons de soldats et de quelques caisses de matériel. La pression monte, et mes futur collègues commencent à poser des questions, désespéramment, en quête de sens. J'entends plusieurs convois de véhicules lourds passer à proximité du chantier, survolés par des véhicules aérien visiblement bien armés. Plusieurs scénarios me traversent l'esprit. Finalement, après une courte conversation avec nos supérieurs, un gradé du groupe militarisé prend la parole. En peu de mots, il nous explique que la région fait fasse à un cas de force majeure, jamais rencontré auparavant... Les morts se réveillent.
A ce moment là, c'est comme si le temps s'était arrêté. Je regarde tout autour de moi, perdu. Certains tombent en larmes, d'autres dans la folie. C'était comme si le monde c'était écroulé sous nos pieds. Les soldats nous font comprendre que nous allons être parqué ici, dans l'usine, en attendant d'être pris en charges dans des sortes de refuge mis en place par les autorités locales.
Trois jours passent, et toujours personne. Nous sommes ici, loin de notre pays, loin de tout, à attendre de mourir. Certains collègues commencent à se poser des questions, et partage l'idée d'envoyer un groupe d'éclaireur derrière le mur d'enceinte qui nous protège.
Ce groupe de 5 hommes n'est jamais revenu. Je crois même avoir croisé l'un d'entre eux dans les environs de Novigrad, déambulant froidement dans les rues désertes de la ville. Enfin bref, après quelques heures de réflexion, je fini par prendre la décision de partir d'ici, seul. Je fais un tour de l'usine, juste de quoi rassembler du matériel susceptible de m'aider en chemin. Un sac à dos, une lampe torche, et quelques compresses en cas de blessure légère.
Il est exactement 1h23 du matin lorsque je franchis le portail, jetant derrière mois un dernier regard, comme si j'abandonnais tout ce qui restait d'humain ici. Ceux que j'ai laissé sur place sont très certainement tous morts à l'heure qu'il est. Plusieurs raids aériens et "opérations de purification" ont eu lieu durant les premiers mois, puis les choses se sont calmées au fur et à mesure. Aujourd'hui je suis là, entier, vivant. Mais qui sait ce qui m'attends demain...
- Je survis -
Comme je vous le disais, je suis encore là. Après 2 ans en totale autarcie, j'ai pu rassembler pas mal de matériel, de quoi me nourrir et de quoi me défendre. Les morts aussi sont toujours là, et cherche aussi de quoi "survivre". Je n'ai pas parlé à quelqu'un depuis mon départ de l'usine ! Il faut dire que les rôdeurs ne sont pas très bavards... Je me suis construit un abri, ma fois plutôt confortable, dans un lieu que je préfère garder secret pour l'instant. Je vis de ma chasse quotidienne, et de ce que ce monde veut encore bien me donner. Je pense souvent à ma mère, à mon grand-père,
à l'amour que je leur portait et m'a fait tant de mal. Vous pensez vraiment que l'amour est un obstacle ? Demandez ça aux rôdeurs.


PS : Je jouait sur l'ancien serveur DayzRP, à l'époque où ça n'était qu'un mod. J'étais membre influant de la Colonie, aux côtés d'un certain Mr Panda. J'étais connu sous le nom de Nikolaï Drodski. Si tu me reconnais, fais le moi savoir !
"Ceux qui survivent, qu'on le veuille ou non, auront raison de vous un jour ou l'autre."
Dernière édition: 26 Mar 2018 19:33 par Drymil.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Nikolaï Bokariov 26 Mar 2018 20:07 #2

  • Gentil Jean-Eudes
  • Portrait de Gentil Jean-Eudes
  • en ligne
  • Administrateur
  • Messages : 1848
  • Remerciements reçus 428
  • Karma: -65
Bonjour et bienvenue.
Présentation validée, il te faudra passer un entretien d'accueil sur TS (uk-voice4.fragnet.net:9111) avec un des modos disponibles afin de vérifier tes motivations ainsi que ta bonne connaissance des règles du serveur.
Nous te recommandons de visiter régulièrement le forum afin de t'informer des dernières actualités ou mises en place de règlement.
Nul n'est censé ignorer la loi ;)
Merci de ton attention, et très bon jeu à toi sur DayZ Federation.

Les entretiens ont en général lieu à 18 h 00
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
The following user(s) said Thank You: Drymil

Nikolaï Bokariov 27 Mar 2018 14:57 #3

  • Drymil
  • Portrait de Drymil
  • Hors Ligne
  • Rescapé
  • Messages : 2
  • Karma: 0
Merci beaucoup de votre réponse ! Je vais encore parcourir un peu le forum afin de bien me familiariser avec l'environnement et je me présenterai en entretien TS dans la semaine !

A très bientôt !
"Ceux qui survivent, qu'on le veuille ou non, auront raison de vous un jour ou l'autre."
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Modérateurs: Neptor Milner, Maxwell OConnor, Kyle Deschanel, Arkam Nado, Wolf Cupra, Devida Okhota, Doug Astier, Ivan Volkov, Lucius Blake, Ignob Noble

Vos contributions

 20/04 -> 20/05

25,04 € / 75 €

20/05
33.38%
20/04
100%

RP / Affiches de Chernarus

Marche/Arrêt Son Smileys Historique FAQ Kide Chat
Gentil Jean-Eudes: Salut à tous ;)
Eli Llow: Ola :)
Ivan Volkov: yo =)
Gentil Jean-Eudes: TheUselessGuy un entretien a lieu à 20 h 00 ce soir
Gentil Jean-Eudes: Entretien à 18 h 00 popov33 ;)
Gentil Jean-Eudes: Salut à tous ;)
Tania Aslanov: Chaluuut !
Tania Aslanov: Des stress tests aujourd'hui de la 0.63 ;)
Tranquillino Panicuc: «link»
Tranquillino Panicuc: INCROYABLE
Tranquillino Panicuc: 17H heure française, je serais encore au boulot la putin ma vie
Tranquillino Panicuc: Même pas, 16h heure française parcequ'à Prague ils sont en heure d'été aussi
Tranquillino Panicuc: Profitez bien pour moi svp
Tania Aslanov: T'en fais pas. Le stress test va se dérouler comme ça "Ok."
Tranquillino Panicuc: Ok. Merci Tania.
Eli Llow: Pareil, mais en tout cas merci pour l'info
Daniel Svarshovzy: hooooooo
zyk rem: Yo! merci pour l'info, je vais voir ça de ce pas!
zyk rem: enfin dès que la maj de 6go sera terminée...
Daniel Svarshovzy: il faut mettre le jeu en experimental ?
zyk rem: il faut entrer le code "ireallywanttotest" dans l'onglet Beta puis sélectionner "stress test"
zyk rem: «link»
Daniel Svarshovzy: Merci mon cher Zyk
Daniel Svarshovzy: J'ai trouvé aucun serveur
Lucius Blake: normal il était ouvert pendant 2h... pas assez
Gentil Jean-Eudes: SAlut à tous
Igor lascarov: mais où sont les gens??? 15 heures sur le serveur après quelques mois de coupures et une seule rencontre avec Free... Etes où les zamis???? :) :):)
Igor lascarov: *zetes
Tristan Dieimistrov: Cache-cache géant :D
Igor lascarov: lol
Devida Okhota: Bonjour à tous
Tristan Dieimistrov: Salut o/
Tania Aslanov: Saluuut
Tranquillino Panicuc: Pour jouer à la 0.63 en solo : «link»
zyk rem: yo! merci pour l'info
Tristan Dieimistrov: purée ça me dit toujours "attention virus" -_-

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages, enregistrez-vous ou identifiez-vous.
No upcoming Birthdays

Users les plus récents

  • LeeFK
  • PandaKarma
  • Alexandre Dujardin

HRP / Survivre et mourrir

29
04
Stary Sobor

06
05
Stary Sobor

Alger
Montreal
Saint-Denis
Paris

zombi run 10